# Tags
#À l'international #Actualité #politique

BURKINA FASO : LE CAPITAINE IBRAHIM TRAORE PROCEDE A UN LEGER REMANIEMENT DE SON GOUVERNEMENT DE TRANSITION

Le président de la transition du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir par un coup d’État en 2022, a procédé à un remaniement partiel de son gouvernement, concernant notamment la cheffe de la diplomatie, selon deux décrets présidentiels qui ont été portés à la connaissance du public ce 17 décembre 2023 au cours du JT 20h de la télévision publique RTB.

Le changement le plus important intervient au ministère des Affaires étrangères, où en poste depuis mars 2022 avant la venue du Capitaine Ibrahim, Olivia Rouamba cède sa place à Karamoko Jean-Marie Traoré qui était jusqu’à présent en charge de la Coopération régionale. Aucune raison officielle n’a été donnée pour ce remaniement.

D’autres portefeuilles sont concernés : à savoir celui de l’Éducation Nationale, le secrétaire général du gouvernement Jacques Sosthène Dingara est nommé tandis que Yacouba Zabré Gouba remplace Simon-Pierre Boussim aux Mines. En outre, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Jean-Emmanuel Ouédraogo a été élevé au rang de ministre d’État.

Les autres postes-clés (Défense, Finances, Sécurité) du gouvernement de la transition formée en octobre 2022 par le président et capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir un mois plus tôt, ne changent pas d’attribution.

Modification du Code minier

En juillet, le Parlement avait adopté une modification du code minier permettant au gouvernement d’utiliser une partie des taxes minières pour soutenir les efforts sécuritaires et de développement dans les régions touchées par les attaques jihadistes. Dans ce pays qui exploite notamment de l’or, du zinc et du manganèse.

Le Burkina, qui a connu deux coups d’État en 2022, est pris depuis 2015 dans une spirale de violences djihadistes apparues au Mali et au Niger quelques années auparavant et qui s’est étendue au-delà de leurs frontières. Ensemble, ils ont créé une « Alliance des États du Sahel » (AES) qui prévoit une assistance mutuelle en cas d’atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale des trois États et des liens économiques renforcés.

BURKINA FASO : LE CAPITAINE IBRAHIM TRAORE PROCEDE A UN LEGER REMANIEMENT DE SON GOUVERNEMENT DE TRANSITION

MALI : LANCEMENT OFFICIEL DE LA STRATEGIE

BURKINA FASO : LE CAPITAINE IBRAHIM TRAORE PROCEDE A UN LEGER REMANIEMENT DE SON GOUVERNEMENT DE TRANSITION

CHINE : UN SEISME FAIT AU MOINS

Laisser un commentauire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *