UN JEUNE SE 22 ANS ASSASSINE SON PÈRE QUI REFUSAIT DE LUI DONNER L’ARGENT DES FÊTES

Partagez ce contenu
La belle ville de Bandjoun, goudronnée jusque dans les champs de maïs cache sous sa beauté un hideux visage qui parfois apparaît à la surprise générale. Le 25 décembre, jour des festivités de la nativité un jeune homme âgé de 22 ans ne supportant pas l’idée de passer Noël les poches trouées avait fondé tous ses derniers espoirs sur son père à qui il attendait un geste qui sauve. Mais face au refus du papa de lui accorder la moindre pièce, le jeune homme fou de colère va se saisir d’une pierre et assommer son géniteur à l’arrière du crâne alors que ce dernier s’apprêtait à prendre son bain.
Le crime commis, le jeune meurtrier déplacera la dépouille de sa victime dans le lit de la chambre question de maquiller son acte avant de braquer à nouveau le cadavre de son père emportant le portefeuille de ce dernier, butin de sa convoitise. Comme si rien n’était, le jeune criminel va se rendre dans un bar du coin où il prendra une bonne Magnan bien glacée, les pieds croisés chantonnant les paroles d’une chanson bien connue :
« Aidez-moi oh quand je suis en vie, sauvez-moi quand je suis encore ici, n’attendez pas le jour de ma mort oh pour m’acheter la Kadji… »
Alors que toute la famille croyait le papa parti dans son sommeil, un rapport de l’hôpital où se trouvait la dépouille indiquera que la victime a été atteinte par une pierre à l’arrière du crâne. La suite, dans un commissariat de la ville où le jeune criminel passera aux aveux.
Aucun commentaire

Laissez un commentaire