Session du Comité de Défense Nationale : Assimi salue les résultats tangibles des FAMa

Partagez ce contenu

Le président de la Transition, chef suprême des armées, le colonel Assimi Goïta a invité les forces de Défense et de Sécurité du Mali à « résister aux tentatives regrettables et se concentrer davantage sur les objectifs de sécurisation, de pacification et de développement du Mali pour le bien des populations ». Il a salué les résultats tangibles de l’armée malienne sur le terrain. C’était à l’occasion de la Session du Comité de Défense Nationale.

L’armée malienne monte en puissance depuis la rectification de la trajectoire de la transition. Les résultats enregistrés en longueur de journée sont énormes. Les défis le sont également. Cette question était effectivement au cœur de la Session du Comité de Défense nationale présidée par le président de la transition, le colonel Asssimi Goïta, le jeudi dernier.

A l’entame de ses propos, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Colonel Sadio CAMARA, a salué la volonté du chef de l’État de faire de l’armée malienne l’une des meilleures dans la sous-région. Il a rappelé que la sécurisation de l’armée était l’une des priorités du gouvernement de la transition. « Cette priorité est justifiée par l’état de l’outil de défense, la dégradation de la situation sécuritaire dans notre pays, ainsi que la prise en compte des préoccupations fondamentales et des aspirations légitimes de nos populations », a indiqué le colonel Sadio Camara a qui a salué la dynamique de reconstruction de notre outil de défense. A l’en croire, cette dynamique a permis des « avancées significatives dans le renforcement des capacités des Forces de Défense et de Sécurité Maliennes ».

L’appel du colonel Assimi aux FAMa

Dans son discours de clôture, le Président de la Transition a salué, à son tour, la montée en puissance de l’armée malienne. Selon lui, de 2020 à nos jours, des résultats honorables ont été enregistrés. Conséquence directe du changement de la dynamique opérationnelle « eu égard au renforcement et à l’équipement des Forces en moyens de combat terrestres, aériens et aéromobiles ». Il a, par la suite, rassuré que « pour le retour de l’État et des services sociaux de base dans les localités éprouvées par le terrorisme, le rôle des Forces de Défense et de Sécurité est d’une importance capitale ». À en croire ses propos, « l’outil de Défense est un symbole de la souveraineté d’un État ».

Aux dires du Président, « le droit souverain et la responsabilité entière de tout État, explique le Chef Suprême des Armées, sont d’assurer la sécurité des personnes et des biens ». Il a, par la suite, les campagnes médiatiques contre l’armée malienne. Il trouve d’ailleurs que les Droits de l’homme font l’objet d’une grande instrumentalisation dans le dessein de ternir l’image de l’Armée. « Les communication de nos détracteurs font malheureusement le jeu de ces groupes criminels dans le but de ternir l’image des forces Défense et de Sécurité auprès des population. Des résultats tangibles sont obtenus même si certains défis persistent », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter « en dépit de notre abnégation, des manipulations sont entreprises par des acteurs pour faire douter du bien fondé de notre dynamique de refondation de l’État en général et la restructuration de notre outil de défense en particulier ». Le président de la président n’en décolère pas et ajoute « nous relevons en permanence dans les rapports et interventions des manipulations liées aux questions des droits de l’homme, la diabolisation de nos partenariats sans compter les initiatives insidieuses pour la confiance du peuple à la marche de la transition ».

Le chef de l’État a, enfin, appelé les FAMa « à résister à ces tentatives regrettables et nous concentrer davantage sur les objectifs de sécurisation, de pacification et de développement du Mali pour le bien des populations ».

Boureima Guindo

SourceLe Pays

Aucun commentaire

Laissez un commentaire