Présentation de vœux : le Président de la Transition invite les Maliens à plus de cohésion et d’accompagnement

Partagez ce contenu

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a respecté une tradition consacrée en République du Mali depuis des décennies : la présentation des vœux à l’occasion du Nouvel An.

Les représentants des familles fondatrices de Bamako, des autorités religieuses et des forces vives de la Nation ont effectué, ce jeudi 5 janvier 2023, le déplacement à Koulouba, en vue de présenter leurs vœux au Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, à l’occasion du Nouvel An. Ce fut le lieu de faire le bilan de l’année écoulée et d’exprimer des vœux pour la nouvelle année qui commence.

La Crise sécuritaire et alimentaire, les problèmes liés à l’éducation, à l’employabilité des jeunes, les réformes politiques et institutionnelles, en passant par la cherté de la vie, cette cérémonie de présentation des vœux a été un véritable lieu pour faire le bilan des réalisations au cours de l’année écoulée.

Face à la crise économique, due au contexte international, les autorités maliennes ont pris beaucoup d’initiatives pour le bien-être des Maliens, mais les attentes sont encore nombreuses, a indiqué le représentant du Président du Haut Conseil islamique, qui constate une nette amélioration de la situation sécuritaire et alimentaire dans le pays.

Quant au représentant du Cardinal Jean Zerbo, Archevêque de Bamako, il s’est exprimé sur la situation sécuritaire, notamment la question des mercenaires ivoiriens, détenus au Mali. Il a profité de l’occasion pour prier à la libération de tous les otages détenus au Mali.
De son côté, le Révérend Docteur Nouh Ag Infa YATTARA, Délégué Général des églises protestantes du Mali, a indiqué que les indices pour le retour de la sécurité dans notre pays sont bonnes. Beaucoup de Maliens ont retrouvé le sourire. Il les a invités à la cohésion, à la retenue, au pardon, à plus de solidarité pour le salut du pays.
Les réformes engagées ont été saluées tout en demandant aux Maliens plus de calme et de patience afin de permettre la poursuite des efforts devant conduire à renforcer les bases du Mali Kura. Le « bébé Mali Kura ne pourra pas supporter les nombreuses revendications sociales », a fait comprendre le révérend docteur Nouh Ag Infa YATTARA.
Les forces vives de la Nation ont salué la résilience des Maliens et l’accompagnement des opérateurs économiques, au cours de l’année écoulée, à une période où les Maliens étaient confrontés à de nombreuses difficultés. Elles ont exhorté les Maliens à l’union sacrée autour des réformes essentielles.
Les autorités maliennes ont été félicitées pour le bon déroulement de l’année scolaire 2021-2022 et surtout la réussite des épreuves.
Prenant la parole, le Président de la Transition a rassuré les Maliens en donnant des précisions sur les différentes initiatives et mesures prises pour redonner au Mali et aux Maliens leur souveraineté. Le Chef de l’État, tout en reconnaissant le sacrifice consenti par les Maliens, les a invités à apporter leur pierre à la construction de l’édifice nationale. Tous les citoyens doivent « comprendre que la construction du pays passe par l’accompagnement de tout un chacun ». Il demande plus de cohésion sociale et d’entente.
Pour l’achèvement du processus de la régionalisation, le Président GOÏTA a demandé aux familles fondatrices, aux autorités coutumières, religieuses et aux forces vives de la Nation de sensibiliser les populations afin de permettre le déploiement rapide de l’Autorité indépendante de gestion des Élections (AIGE) dans toutes les régions.
S’agissant de la lutte contre la corruption, la crise sécuritaire et alimentaire, le Chef de l’État a invité les Maliens à accompagner le gouvernement dans ce sens.
https://www.facebook.com/watch/?v=555363213120156
SourceMalijet
Aucun commentaire

Laissez un commentaire