# Tags
#Actualité

MALI : PLUS DE 800 MILLIARDS DE F CFA POUR ATTENUER L’IMPACT SOCIO-ECONOMIQUE DU RETRAIT DE LA MINUSMA.

Pour atténuer l’impact socio-économique du retrait de la Minusma, le gouvernement malien a mis en place une stratégie nationale sur une période de trois ans. Cette stratégie vise à porter assistance aux 6 391 nationaux qui travaillaient pour la mission des Nations unies, à hauteur de 809 milliards de franc CFA, a relevé le quotidien national, l’Essor. L’annonce a été faite au terme d’un atelier de partage organisé par le ministère de l’entreprenariat, de l’emploi et de la formation professionnelle le mardi 12 décembre.

Désarroi des travailleurs de la Minusma, clap de fin ? En tout cas, les autorités maliennes ont décidé de répondre fort. Elles mettent en place une stratégie nationale d’atténuation des impacts socio-économiques du retrait de la mission onusienne. Cette stratégie qui coûte près de 810 milliards de francs CFA est détaillée dans un document de 52 pages pour une période de trois ans, allant du 1er janvier 2024 au 31 décembre 2026.

Dans sa parution de ce mercredi, le journal précise que le plan d’action de cette stratégie « aborde quatre axes en fonction des mesures urgentes à prendre et du souci de développement socio-économique du pays, se basant sur la mise en œuvre des politiques et programmes existants ». La présente stratégie se veut un outil permettant de relever les défis socio-économiques post retrait de la Minusma.

Selon les chiffres communiqués par la mission, le personnel malien affecté par son départ est estimé à 6 361 employés dont 3 390 emplois directs réparties entre 1 116 fonctionnaires et de 2 274 vacataires ou contractuels. La mission note aussi avoir permis 2 971 emplois indirects avec des sociétés partenaires.

les axes du plan d’action

Les axes du plan d’action de la stratégie d’atténuation de l’impact du retrait des casques bleus portent sur : « les mesures urgentes, le développement des compétences, la promotion de l’emploi et l’esprit d’entreprenariat, l’appui aux entreprises et la fourniture des services sociaux de base ». Les résultats attendus selon les conclusions de cet atelier sont, « d’atténuer la pression sur les anciens travailleurs de la Minusma, d’assurer la promotion des ex cadres de la mission onusienne, de renforcer les capacités des jeunes femmes et de créer de nouveaux emplois en faveur des ex employés ».

Le Ministre de l’entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Bagayoko Aminata Traoré a déclaré que « ce nouveau document constitue une réponse aux inquiétudes et appréhensions que les Maliens concernés peuvent ressentir dans le cadre de la fourniture des services sociaux de base ». Elle a également ajouté que le document se présente comme un outil national essentiel pour atténuer les impacts à tous les niveaux.

Après l’adoption de la résolution 2690 des Nations mettant fin à la mission multidimensionnelle des Nations unies intégrée pour la stabilité au Mali (Minusma) à la demande des autorités maliennes, la mission a procédé à la fermeture de dix bases sur treize dont le QG à Bamako à la date d’aujourd’hui. et le retrait total est prévu pour le 31 de ce mois.

Source Malikonews.com

MALI : PLUS DE 800 MILLIARDS DE F CFA POUR ATTENUER L’IMPACT SOCIO-ECONOMIQUE DU RETRAIT DE LA MINUSMA.

Mali : Après dix ans, fin de

MALI : PLUS DE 800 MILLIARDS DE F CFA POUR ATTENUER L’IMPACT SOCIO-ECONOMIQUE DU RETRAIT DE LA MINUSMA.

NIGER : LA COUR DE JUSTICE DE

1 Comment

Laisser un commentauire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *