# Tags
#Actualité

MALI : FORCES ARMEES MALIENNES : LE VECTEUR AERIEN RENFORCE PAR DES DRONES

Le plan de montée en puissance des Forces armées maliennes (FAMa), en cours d’exécution, vient d’être consolidé avec l’acquisition de nouveaux appareils permettant de renforcer le vecteur aérien face à n’importe quel ennemi de notre pays.

Ainsi, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a remis, hier au pavillon présidentiel de l’aéroport international président Modibo Kéïta Sénou, de nouveaux drones de type Bayraktar TB2 au chef d’état-major de l’Armée de l’air, le général Alou Boï Diarra. Ces équipements sont reconnus pour leur capacité opérationnelle au combat et pour le renseignement.

La cérémonie s’est tenue en présence du président du Conseil national de Transition, le colonel Malick Diaw, du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara. Des diplomates des pays partenaires du Mali ont également assisté à l’évènement.

Notre pays s’est engagé, depuis trois ans, dans un processus de régénération de ses capacités de défense pour assurer sa souveraineté, protéger son intégrité territoriale et préserver son unité. Selon le ministre de la Défense et des Anciens combattants, les Forces armées maliennes ont été dotées des équipements les plus sophistiqués, des armements et équipements individuels aux véhicules de combat terrestre, aux radars de surveillance de l’espace aérien, aux avions de chasse, aux hélicoptères de combat et de manœuvre, aux drones de reconnaissance et d’attaque.

Depuis 2023, les Forces de défense et de sécurité possèdent des infrastructures et des meilleures conditions de vie et de travail. «Pour une utilisation optimale, vous nous avez donné le plus important, des ressources humaines bien formées et dotées d’un bon moral. Grâce à tout cela, nous avons obtenu et maintenu le meilleur carburant pour une armée : la confiance et le soutien de la nation», a témoigné le colonel Sadio Camara.

L’année dernière, le niveau atteint par l’Armée a permis au Mali d’achever le retrait des forces internationales dont, selon le ministre Camara, l’action inefficace et contreproductive n’avait eu pour effet, sinon pour objectif, que «de maintenir le statu quo d’un État faible dont l’existence est menacée par des groupes armés hybrides utilisant les modes d’action du terrorisme pour servir des intérêts bien masqués».

CONSOLIDER LA DYNAMIQUE- Après les pressions et les menaces qui n’ont pas eu d’effet sur la trajectoire, il nous avait été prédit le vide sécuritaire, voire le chaos. Au contraire, appréciera-t-il, nous avons repris le contrôle de notre territoire, et nous avons renforcé la stature de notre État, désormais reconnu et respecté sur la scène internationale. «Nos partenariats stratégiques et notre Alliance avec les autres États du Sahel confortent notre volonté de continuer sur la voie de la dignité», a souligné le colonel Sadio Camara.

Cette année, il s’agira de consolider cette dynamique, et de mobiliser toutes les énergies de notre peuple pour que le Mali n’ait plus jamais besoin d’intervention extérieure pour assurer sa sécurité. «C’est le sens de la décision historique de privilégier une appropriation nationale du processus de paix au Mali», a précisé le ministre de la Défense et des anciens combattants. Selon lui, si l’incurie des organisations continentales et sous-régionales a rendu impossible l’application de solutions africaines aux problèmes africains, ici, au Mali, tout sera fait désormais pour trouver des solutions maliennes aux problèmes maliens.

Les systèmes d’armes puissants et ultramodernes, mis à la disposition de nos Forces, obéissent à des règles d’engagement strictes. Et les FAMa savent faire preuve de retenue malgré leur supériorité. «Cette éthique issue de nos valeurs ancestrales constitue la différence majeure entre nos forces professionnelles et les hordes de criminels sans foi ni loi que nous combattons», a rappelé le colonel Camara.

Et de prévenir que «nos partenaires l’ont compris, et continuent de nous accorder leur confiance et leur soutien». Il a, à cet effet, remercié la Fédération de Russie, la République populaire de Chine et la République de Türkiye pour leur coopération loyale et sincère.

Le chef d’état-major de l’Armée de l’air s’est réjoui de la puissance accrue du vecteur aérien de notre pays. Le général Alou Boï Diarra soulignera également la valeur du soldat malien qu’il soit derrière sa mitrailleuse, son kit de déminage ou au volant de son camion.

Source Essor

MALI : FORCES ARMEES MALIENNES : LE VECTEUR AERIEN RENFORCE PAR DES DRONES

SENEGAL : SADIO MANE OFFRE UNE PELOUSE

Laisser un commentauire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *