Journée de réconciliation

Journée de Réconciliation Nationale : le Mali et l’Afrique du Sud unis par l’histoire

Partagez ce contenu

La journée de Réconciliation nationale en Afrique du Sud est célébrée, pour la deuxième année consécutive ce vendredi 16 décembre, au Mémorial Modibo Keita de Bamako.  Placé sous le thème « La réconciliation, un devoir pour chaque citoyen », l’événement a enregistré la présence des diplomates de l’Afrique du Sud et de plusieurs personnalités du Mali avec comme parrain le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) Mohamed Cherif Haidara.

Chaque 16 décembre, en Afrique du Sud, la Journée de Réconciliation Nationale célébrée. S’inspirant de cette date symbolique, le jeune Dramane SOUARÉ, initiateur de la journée de réconciliation au Mali et Fondateur Africa English Time entend véhiculer les messages de paix, de pardon, de tolérance

« Si nous formons les militaires à nous défendre contre l’ennemi, si nous formons les médecins à soigner les malades, les journalistes à nous informer et bien nous devrons aussi être capable d’apprendre à nos enfants et aux jeunes cette notion de pardon, de tolérance, de la bonne cohésion et bien sûr de la réconciliation ».

Quant à Adam Dicko, directrice Exécutive de l’AJCAD, elle pense que la réconciliation ne se limite pas seulement à l’aspect politique. Pour elle « Il faut déconstruire l’aspect politique de la réconciliation et l’individualiser ». En effet à l’image des président Nelson Mandela et Modibo KEITA, tout individu doit s’impliquer pour paix et la réconciliation.

Une occasion pour le Chargé d’affaires de l’Ambassade de l’Afrique du Sud, Avumile Dlakavu, de rappeler l’amitié historique entre l’Afrique du Sud et le Mali tout en rassurant que : « que la démocratie malienne se construit avec difficulté, mais sûrement ». Il a salué la célébration de la journée de réconciliation marqué par des panels, des plantations d’arbres et des messages de paix.

Alassane KONE/ Magazine du Mali

Aucun commentaire

Laissez un commentaire