INSECURITE : CINQ BANDITS DE GRAND CHEMIN EVADES DU CAMP DE LA GENDARMERIE

Partagez ce contenu

Ce dimanche 22 janvier 2023, des criminels dangereux se seraient évadés dans les locaux du Camp 1 de la gendarmerie de Bamako. Au nombre de cinq, ils seraient tous des militaires. Selon les informations reçues de source proche, lesdits militaires auraient été inculpés puis écroués au camp 1 dans l’affaire du double meurtre de deux jeunes hommes (LADJI FOFANA et OUMAR BATHILY). Les deux victimes évoluaient dans le domaine de l’opération d’échanges de devises à l’aéroport international Modibo Keïta. Ils seraient originaires de Nioro du Sahel. Leurs corps auraient été retrouvés dans la forêt du Faya dans la région de Koulokoro en état de décomposition par éleveur de bétail. Ils ont été inhumés au cimetière de Niaréla, le vendredi 13 janvier 2023 aux environs de 22 heures.

Les criminels militaires évadés sont : MDL Bassi Keita, Caporal Promounbe Mounkoro2ème classe Kousse Douba Mounkoro1ère classe Moussa Dougnon et 1ère Moussa I Sanogo.
Pour rappel, les deux hommes tués (LADJI FOFANA et OUMAR BATHILY) étaient tous mariés. Âgés environ de la trentaine, les deux hommes ont été portés disparus dans la journée du dimanche 1er janvier 2023.

Comment des militaires qui sont censés protéger la paisible population et leurs biens, se livrent à des actes criminels ? Ceux qui sont là pour mettre de l’ordre, sont transformés à ceux qui sèment le désordre. Où allons-nous dans ce pays ?

Nous demandons désormais à l’Etat de procéder à des enquêtes de moralité lors des recrutements futurs.

Les autorités compétentes devront mettre tout en œuvre pour retrouver lesdits criminels afin qu’ils répondent de leur acte.

Affaire à suivre…

Boulby/Malijet.com

SourceMalijet

Aucun commentaire

Laissez un commentaire