Google : les jeux Android débarquent en bêta sur PC dans trois pays

Hong Kong, la Corée du Sud et Taiwan sont les trois premiers pays à tester la nouvelle plateforme Google Play Games, avant une arrivée hypothétique en Europe d’ici quelques mois.

Google lance aujourd’hui une bêta fermée de Google Play Games (GPG), un système qui permettra d’accéder aux jeux Android directement sur un ordinateur standard, sans passer par un système d’émulation.

L’accès se fera par l’intermédiaire d’une application Google dédiée; la firme promet une expérience de jeu ininterrompue et multiplateformes qui couvrira l’ensemble de l’écosystème technologique actuel, des smartphones aux PCs en passant par les tablettes et les Chromebooks. “Les joueurs pourront choisir, télécharger, et profiter de leurs jeux préférés sur leur PC tout en tirant parti du grand écran et du couple clavier-souris”, explique Ardun Dayal, responsable produit chez Google Play Games.

Certes, en théorie, le nouveau Windows 11 est déjà compatible avec les applications Android… mais seulement avec celles que l’on trouve sur l’Amazon Store, ce qui rend le système quasiment inutile en pratique. Avec Google Play Games Tous les titres du PlayStore devraient être compatibles sans exception. Un sacré changement, puisque jusqu’à présent, il a toujours fallu se rabattre sur des applications tierces.

Toutes les fonctionnalités que l’on connaît sous Android seront accessibles via la version PC. Par exemple, les complétistes patentés seront ravis d’apprendre qu’ils pourront toujours débloquer des PlayPoints et des récompenses. De plus, l’application disposera également d’une fonction de cross-play. Cela permettra de profiter de son titre préféré avec un ami ou un membre de la famille resté sous Android avec un minimum de contraintes.

Seuls trois pays asiatiques concernés pour l’instant

Un concept pas inintéressant, mais qui comporte de nombreuses limites à commencer par la nature des applications concernées. En effet, il semble que cette GPG ne fonctionne qu’avec les jeux vidéo; les applications utilitaires, elles, passent à la trappe. Cela ressemble à une occasion manquée, mais d’un autre côté, il existe déjà des solutions bien implantées qui font déjà ça très bien, comme Bluestacks ou l’émulateur Wine.

Reste encore la question de la disponibilité. En effet, à l’heure actuelle, cette bêta n’est disponible qu’à Hong Kong, en Corée du Sud et à Taiwan. Le public européen devra donc vraisemblablement patienter un certain temps avant de pouvoir mettre la main sur ce produit… à supposer qu’il arrive un jour en Europe. Cela dépendra vraisemblablement des résultats de la bêta asiatique; si celle-ci trouve son public, Google Play Games devrait certainement être mis à disposition dans nos contrées dans les mois à venir. Rendez-vous donc dans quelque temps pour savoir si la mayonnaise a pris, ou si GPG finira lui aussi dans l’immense cimetière des projets sabordés par Google en cours de route.

Source: The Verge

Aucun commentaire

Laissez un commentaire