a
Tous droits réservés MagMa 2021

Vaccin anti-covid-19 Johnson & Johnson : La campagne de vaccination débutera le 23 août 2021 au Mali

Partagez ce contenu

La campagne de vaccination contre la pandémie de COVID-19 commence le lundi 23 août 2021 au Mali et concerne les personnes âgées de 18 ans et plus. Les personnes ayant reçu leur dose de vaccin astrazeneca, les femmes enceintes et celles en phase d’allaitement ne sont pas concernées par le vaccin Johnson& Johnson. C’est ce qu’ont évoqué les membres du comité scientifique et du centre d’immunisation lors du point de presse du lundi 09 août 2021 dans la salle de conférence du ministère de la santé et du développement social.

Après avoir rendu un vibrant hommage au personnel sociosanitaire pour les efforts consentis dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 au Mali, Dr. Youma Sall Coulibaly, conseillère technique au ministère de la santé et du développement social, a indiqué qu’elle compte sur l’accompagnement des femmes et hommes de médias pour que cette campagne qui s’ajoute aux mesures barrières puisse se passer dans  les conditions optimales afin que soit rompue la chaîne de contamination de la maladie. Elle n’a pas oublié de remercier les partenaires techniques pour leur implication aux côtés du Mali pour faire de l’acquisition du vaccin une réalité. « La campagne de vaccination débutera le 23 août 2021 au Mali et concernera les régions de Kayes, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka, Taoudéni et le district de Bamako », a-t-elle précisé. Le Directeur du centre d’immunisation, Dr. Ibrahima Diarra, a rassuré que les vaccins ont été mis dans les conditions requises depuis leur arrivée sur le territoire malien et que les doses peuvent être administrées sans problème. Il a précisé que cette campagne de vaccination concerne les personnes âgées de 18 ans et plus et qu’elle ne prend pas en charge celles qui ont déjà bénéficié du vaccin astrazeneca, ainsi que les femmes enceintes et celles en phase d’allaitement. Dr. Diarra a informé que le Mali doit recevoir d’autres doses du vaccin astrazeneca et d’autres types de vaccins dans les jours à venir. « Contrairement au vaccin astrazeneca qui exige l’administration de deux doses, le vaccin Johnson & Johnson ne sera administré qu’une seule fois », a-t-il précisé. L’intervention du président du comité scientifique de la lutte contre la pandémie de covid-19 au Mali, Dr Seydou Doumbia, portait sur l’efficacité du vaccin Johnson &Johnson et de ses effets secondaires. « Le vaccin Johnson & Johnson est efficace à plus de 90% et a fait sa preuve partout où il a été introduit avec moins d’effets secondaires par rapport aux autres vaccins », a-t-il lancé.  Avant d’annoncer que tous les médicaments ont des effets secondaires et que cela ne doit être un handicap. A ses dires, les études d’accompagnement leur permettront de savoir la capacité de résistance du vaccin. Il soutient que le vaccin reste le seul  moyen afin de lutter contre la maladie dans notre pays. « Nous avons acquis plus d’expérience avec le vaccin astrazeneca et un suivi très rigoureux sera fait avant l’administration du vaccin Johnson & Johnson. Aujourd’hui, nous sommes en période d’accalmie, mais la vigilance doit être de mise, car nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième vague qui peut être fatale, comme nous voyons chez certains de nos voisins » a-t-il averti.

Moussa Samba Diallo

Partager sur:
Évaluer cet article
Aucun commentaire

Laissez un commentaire