a
Tous droits réservés MagMa 2021

Filière pomme de terre : Le Premier ministre inaugure un centre de conservation à Sikasso

Partagez ce contenu

Les producteurs de la pomme de terre à Sikasso ont désormais une unité moderne pour le stockage et la conservation de leurs produits. Inauguré vendredi dernier par le Premier ministre, en visite dans la Région, le Centre de conservation de la pomme de terre a été réalisé sur une superficie de deux hectares pour un coût total de 2,2 milliards de Fcfa. Ses chambres froides ont une capacité théorique de 3000 tonnes.

La réalisation de cette infrastructure répond à un besoin réel. Faute d’équipements adaptés à la conservation de la pomme de terre, une bonne partie des productions finissaient sur les décharges. On comprend dès lors l’enthousiasme des Sikassois qui se sont mobilisés pour une cérémonie mémorable.

Outre le ministre du Commerce et de l’Industrie et ses collègues en charge du Développement rural, plusieurs personnalités ont assisté à l’événement. Rappelons que la réalisation de ce centre est une initiative du ministère du Commerce et de l’Industrie. À travers son projet Cadre Intégré, ce département a déboursé la somme de 596 millions.

Le gouvernement a contribué à hauteur de 580 millions de Fcfa et celui du Japon, 1 milliard. Quant à l’Interprofession de la filière pomme de terre, elle a participé à l’acquisition du site (2 hectares en titre foncier) pour un montant de 60 millions. Sans doute, ce joyau permettra de «sauver la production post-récolte de la pomme de terre», s’est félicité Abdoul Karim Sanogo de l’Interprofession pomme de terre du Mali.

«Grâce à ce centre, des quantités importantes de pomme de terre peuvent être désormais conservées pour être, ensuite, mises sur le marché en période de soudure», a renchéri le ministre du Commerce et de l’Industrie. Mieux, il permettra de maintenir les prix à un niveau rémunérateur pour les producteurs et d’éviter la hausse des prix pour les consommateurs pendant la période de soudure pour les consommateurs.

Le ministre a invité les bénéficiaires à mettre rapidement en place un mécanisme de gestion. Et d’informer qu’il est prévu la création d’un fonds fudiciaire pour accueillir la redevance annuelle, conformément aux dispositions mentionnées dans le cahier de charges. Le Premier ministre s’est lui aussi félicité de la mise à la disposition des producteurs de cette infrastructure qui illustre l’importance d’assurer la continuité dans la gestion des affaires publiques. À cet égard, il a rappelé la volonté du président de la Transition d’impliquer toutes les forces positives dans l’édification du Mali nouveau.

Cette cérémonie d’inauguration a été l’occasion de reconnaitre le mérite de plusieurs personnalités, sans lesquelles ce joyau n’aurait certainement pas vu le jour. Le Premier ministre a ainsi reçu une attestation de reconnaissance, avant de visiter l’infrastructure qui comprend une chambre froide d’une capacité de stockage de 600 tonnes.

Le lendemain, le Premier ministre a visité une autre unité de conservation de la pomme de terre, celle de Ousmane Sidibé. Cet entrepreneur a installé à Sikasso en 2017, un entrepôt frigorifique pour le stockage et le conditionnement des tubercules. Cette installation, a commenté le visiteur de marque, est la preuve que «lorsque les Maliens sont mis dans les conditions, rien ne leur est impossible».

Aussi, elle confirme que «nous avons des grands opérateurs et des hommes d’engagement qui ont juste besoin qu’on les laisse jouer pleinement leur rôle et qu’ils soient accompagnés par l’État».
Hier matin, le Premier ministre a clôturé sa tournée par une visite à la ferme Arawane. Le promoteur, Aboubacar Kouma, fait de l’élevage et la pisciculture.

Issa Dembélé

Partager sur:
Évaluer cet article
Aucun commentaire

Laissez un commentaire