Archive

A quelques jours du début ramadan, les populations s'inquiètent de la rareté et la cherté du petit mil dans les marchés. Les commerçants l'expliquent par le retard pris

Flambée des prix des denrées alimentaires sur les marchés. A deux semaines du Ramadan, la cherté des produits inquiète les consommateurs. Le sac de 50 kg de sucre