Sikasso, Koutiala, Bougouni : la présence des insectes ravageurs inquiète les cultivateurs

Des insectes ravageurs sont signalés dans des champs depuis quelques mois dans les régions de Sikasso, Koutiala et Bougouni. La situation inquiète les producteurs de coton. Les responsables de la CMDT, compagnie malienne de développement du textile et l’office de protection des végétaux rassurent quand aux dispositions en cours pour freiner les dégâts.

A Kadiolo ce sont les insectes appelés « Zakobiela » qui font des dégâts dans les champs de coton, selon les responsables de la CMDT sur place. Ils affirment que, l’arrivée de ces insectes dans la localité n’est pas une première. Toutefois ajoutent-ils, ces insectes sont apparues de façon « précoce et sont très agressifs » Ces invertébrés viennent des pays frontaliers du Mali notamment la cote d’ivoire et le Burkina-Faso, précisent les responsables de la CMDT.

Des mesures urgentes s’imposent

Les services d’agriculture et les cotonculteurs des localités concernées sont tous unanimes « que si rien n’est fait, cette situation risque de porter un coup à la production de cette année ». Ils assurent en revanche que des produits seront livrés aux paysans les prochains jours pour éradiquer ces insectes.

Si les insectes Zakobiela font des ravages dans les champs de cotons à Kadiolo, dans la région de Koutiala, la chenille légionnaire infectent les champs de maïs depuis juin dernier.

Les cotonculteurs préoccupés

Par ailleurs, l’administrateur général de la CMDT de Sikasso est attendu mardi à Kadiolo pour faire le constat.

Selon des paysans de Kadiolo, « des tiges de coton commencent à faner ». Le désespoir se lit sur le visage des cotonculteurs. Certains d’entre eux, disent ne plus avoir espoir quant à la bonne réussite de la campagne agricole de cette année.

Source : Studio Tamani       

Aucun commentaire

Laissez un commentaire