Mercenaires au Mali/ Ouattara demande à l’ONU de clarifier la situation

Alassane Ouattara espère une issue rapide et heureuse de l’affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés au Mali et qualifiés de mercenaires par le pouvoir de Bamako. Alassane Ouattara met donc la pression sur les Nations Unies qui avaient clairement indiqué que lesdits soldats ne sont pas de son contingent au Mali.

Alassane Ouattara urge les Nations Unies de clarifier la situation ubuesque des soldats ivoiriens arrêtés au Mali. Le chef de l’Etat ivoirien est préoccupé par la situation des 49 soldats détenus à Bamako et qui sont en attente d’une procédure de l’appareil judiciaire malien. A en croire Ouattara, il appartient à l’ONU d’aider à leur libération, même si une médiation en l’espèce est menée par le Togo de Faure Gnassingbé.

« C’est les Nations Unies qui doivent faire la transparence totale dans cette affaire », réclame Alassane Ouattara. Le chef de l’Etat ivoirien avait auparavant expliqué que la Côte d’Ivoire ne saurait s’inscrire dans des processus de déstabilisation de ses voisins, le Mali notamment. Une profession de foi dans un contexte où son régime est visé par les accusations voilées de la junte malienne.

« Je déplore l’arrestation des soldats ivoiriens au Mali. En réalité, ils étaient 50 soldats, il y a un qui n’était pas en bonne santé. Il s’agit de la 8e rotation des soldats ivoiriens dans un cadre des Nations unies pour la surveillance du camp allemand », a d’abord fait savoir Alassane Ouattara lors de la conférence de presse avec la presse internationale.

Lire la suite sur : Afrikmag.com

 

Aucun commentaire

Laissez un commentaire