a
Tous droits réservés MagMa 2021

Le projet ROAD2COP lutte contre la crise climatique

Après l’ISPRIC, ce vendredi 28 janvier l’Impact Hub a organisé une journée sensiblement sur le changement climatique, le thème de ce ”vendredi vert” portait sur la pollution du fleuve, comment y remédier ? à l’Institut Africain de Management (IAM), cette activité a eu grâce à l’appui du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable et l’ambassade du Royaume-Uni au Mali. On a assisté à deux panels. Le premier par des jeunes qui ont représenté le Mali pour différentes conférences climatiques: M. Georges Théodore Dougnon, Djeneba Bagayoko et Oumou Modibo Keita sur le rôle de la COP et le deuxième par Mme Hadi Touré, Habibou Diao et Hamidou Touré sur la pollution du fleuve, après ces différentes exposes, on a assisté à des questions réponses.


Selon M.Éric AGBOGBE le directeur Impact Hub Bamako « Le changement climatique génère de nombreux incertitudes au sujet de notre avenir. En effet, dans toute la région du Sahel en Afrique, tandis que les conflits font la une des journaux, le changement climatique ajoute une deuxième couche à un contexte déjà complexe. Le Mali en particulier, connaît des conditions météorologiques de plus en plus imprévisibles, ce qui a bouleversé les moyens de subsistance de millions de personnes.


À travers Road2cop, notre objectif est de fournir une plateforme innovante et interactive aux jeunes maliens afin de mieux comprendre la crise climatique, les temps forts de la convention cadre des Nations Unies sur les changements, ainsi que les engagements pris par le Mali en faveur du climat et du rôle des jeunes pour assurer leur mise en œuvre et leur suivi. Pour ce faire, notre approche s’articule autour de 4 axes principaux notamment: “les vendredis verts ”des sessions d’informations éducatives autour de l’environnement; une plateforme digitale de réflexion, de dialogue, d’échange de coopération et de participation accessible à tous. À un programme de renforcement des capacités en Climate Tech, en vue de permettre aux jeunes maliens d’acquérir des compétences en programmation et à les aider à développer une application mobile pouvant potentiellement résoudre les problèmes environnementaux locaux; un événement de clôture mettant en avant les opportunités entrepreneuriales locales ”
Pour finir Le fleuve Niger est le troisième des grands fleuves d’Afrique et sert d’habitat à plus de 130 espèces aquatiques(y compris les poissons, hippopotames, crocodiles et lamantins) et 350 espèces d’oiseaux dont 108 sont migratrices paléarctiques sans compter les milliers de foyers qui en dépendent. Il est donc capital de le PROTÉGER.

Nematou Sangaré

Aucun commentaire

Laissez un commentaire