Décès de SBM: le Gouvernement salue la mémoire d’un « serviteur de l’Etat », des partis demandent une enquête

Les réactions se sont multipliées après l’annonce de la mort de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga ce lundi. Qu’elles soient du Mali ou hors du Mali, toutes ont salué la mémoire d’un homme d’Etat qui a servi son pays. Beaucoup ont déploré les circonstances de la mort de l’ex PM qui était en détention préventive et n’avait pas eu l’autorisation d’évacuation.

Dans un communiqué publié dans la soirée, le Gouvernement de transition a annoncé le décès de Soumeylou Boubèye Maïga. L’ex PM est mort des suites d’une longue maladie, précise le communiqué qui salue la mémoire d’un grand serviteur de l’Etat. Et son engagement pour l’avènement de la démocratie, peut-on aussi lire dans le document.

Le cadre d’échanges des partis et regroupements de partis pour une transition réussie dit sa tristesse suite à la perte d’un compagnon de lutte déterminé. Un démocrate engagé et avant-gardiste défenseur des libertés fondamentales, ajoute le communiqué. Cette disparition, selon le cadre, interpelle les autorités de la transition qui n’ont pas donné suite favorable aux nombreuses demandes d’évacuation de l’ancien PM,

L’ouverture d’une enquête demandée

Le cadre demande une enquête indépendante pour faire la lumière sur les circonstances de cette mort. Même demande de la part du parti pour la renaissance nationale PARENA.
L’ADEMA-PASJ, se dit aussi affligée et salue la mémoire d’un artisan de la démocratie. Même tristesse chez la coordination des mouvements de l’azawad, l’ex rébellion. Hors du pays, les Présidents ivoirien Alassane Ouattara et nigérien, Mohamed Bazoum ont dit leur consternation suite au décès de Soumeylou Boubèye Maïga.

Source : Studio Tamani.

Tags
Aucun commentaire

Laissez un commentaire