URGENT :

post image

La France rendait hommage ce 2 décembre aux 13 soldats français morts au Mali lors d'une opération antijihadiste, il y a une semaine jour pour jour. Emmanuel Macron présidait la cérémonie en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Le Mali paie aussi un lourd tribu à cette guerre antiterroriste au Sahel puisque le pays a perdu près de 150 hommes ces deux derniers mois.


Les corps des soldats sont arrivés dès 11h30 par le pont Alexandre III face aux Invalides. Bénédicte et son mari ont assisté au passage du convoi. Ils ont organisé leur journée de travail pour être présent. Ils portent à leur veste un œillet bleu, signe de solidarité avec les militaires endeuillés et leurs familles.


Pour Marie-Pierre Olphand, journaliste au service Afrique de RFI, le présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta ce lundi aux Invalides est peut-être une réponse au sentiment anti-français qui se fait de plus en plus ressentir au Mali. Pour rappel au Mali, 150 soldats maliens sont morts depuis le début de la guerre contre les jihadistes au Sahel. 

Sur l'esplanade des Invalides, où la cérémonie est retransmise sur écran géant, les visages sont graves. Sous le regard des familles, femmes, enfants, parents.

Emmanuel Macron déclare :

«13 de nos plus valeureux soldats, 13 enfants de France, étaient tués sur le coup. Ils étaient morts en opération, pour la France (…) Au nom de la nation, je m'incline devant leur sacrifice, je m'incline devant la douleur des familles, devant les parents qui pleurent un fils, devant les épouses, les compagnes qui perdent un être aimé, devant les enfants dont la guerre aura volé le père»

Ils sont :

Nicolas MEGARD
Benjamin GIREUD
Clément FRISONROCHE
Alex MORISSE
Pierre BOCKEL
Julien CARETTE
Romain SALLES DE SAINT PAUL
Romain CHOMEL DE JARNIEU
Alexandre PROTIN
Antoine SERRE
Valentin DUVAL
Jeremy LEUSIE
Andreï JOUK

Ces 13 noms seront inscrits dès demain sur le monument des soldats morts en opération extérieure. Un monument situé dans le parc André Citroën, dans le XVe arrondissement de Paris, inauguré le 11 novembre dernier.

Après la sonnerie aux morts, les cercueils vont quitter la cour d'honneur des Invalides. Le président Emmanuel Macron s'est entretenu ensuite avec les familles des 13 soldats tués.



Articles du même genre

3 Commentaire

PARTAGEZ AVEC NOUS VOTRE OPINION

Tous les champs sont obligatoires.

Météo

Nos contacts