a
Tous droits réservés MagMa 2021

23ème ÉDITION DE LA PRÉSENTATION DE VŒUX DE CNID-FASO YIRIWA TON À LA PRESSE

Beaucoup de journalistes ont répondu à l’appel le mercredi 26 janvier 2022 au CNPM. La vision du CNID-FYT sur les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA, la transition, les Assises Nationale de la République nationales de la Refondation étaient au centre des débats. Le président de CNID-FYT Me Mountaga C.Tall a tout d’abord salué la presse « les pouvoirs publics vous doivent protection dans l’exercice de votre métier qui n’est pas exempt de risques ainsi que le fait ressortir, année après année, le classement de la liberté de la presse de « Reporters sans Frontières »; dans ce domaine, pour l’honneur du Mali, les cas Birama Touré et des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon enlevés et assassinés à Kidal le 02 novembre 2013 doivent être élucidés. »

Concernant les sanctions de la CEDEAO « je n’ai aucun doute les Maliens, fiers et dignes sauront faire preuve de résilience mais aussi de combativité face aux difficultés prévisibles que les autorités de la transition travaillent à endiguer notamment en matière de stabilisation des prix dont certains tendent à prendre l’ascenseur. Nous demandons ici et maintenant la levée de toutes les sanctions de la CEDEAO et de UEMOA dont l’effet premier serait d’appauvrir davantage des populations dont certaines chercheraient le salut auprès de marchands d’illusions terroristes qui infestent le sahel et migrent vers d’autres pays de la sous-région ».Ajout-il « la transition en cours dans notre pays, fruit de lutte héroïque du peuple malien porté par le M5-RFP et parachevé par nos concitoyens en uniforme est une occasion unique de refonder notre pays afin de le porter au firmament des nations qui comptent. Mais pour cela nous devons d’abord et en premier lieu procéder à une introspection profonde et sans complaisance pour savoir pourquoi une grande nation comme la notre a pu tomber si bas ». Aussi « les Assises Nationales de la Refondation, un formidable défi relevé avec brio malgré certaines insuffisances inhérentes à toute œuvre humaine, a donné un début de réponse à cette question essentielle mais surtout indiqué les voies à explorer pour relever notre Mali ».

Pour terminer le CNID-FYT est à la fois membre du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et du Mouvement du 5 juin -Rassembleur des Forces Patriotiques (M5-RFP) au sein desquels nous avons situé l’essentiel de nos activités militantes et politiques et dont nous sommes acteurs de premier plan comptable du bilan. Nous continuons nos activités partisanes propres en termes d’implantation, d’élargissement de notre base, de formation de nos militants et compatriotes et de préparation des futures élections. Sur ces chantiers nous avançons à souhait. Car quoi qu’on puisse en dire, les partis seuls ne feront pas le Mali et le Mali ne se fera pas sans les partis politiques.

Nematou Sangaré

Aucun commentaire

Laissez un commentaire